A propos de l'Astrologie

La crise actuelle au regard de l’astrologie

C’est une lecture astrologique des événements actuels qui se veut détachée et positive que je veux partager ici, au regard de l’objectivité que me permet l’astrologie. Je ne partagerai pas le fond de ma pensée, ni mes croyances, toutes deux limitées à ma compréhension de la réalité.

Ce 22 mars 2020, Saturne est rentrée en Verseau, mais pour un temps seulement, elle reviendra le 1er juillet en Capricorne du fait de sa rétrogradation (illusion d’optique qui donne l’impression que la planète recule dans le ciel), pour revenir définitivement en Verseau le 17 décembre 2020. Elle y restera jusqu’en mars 2023.

C’est plutôt une bonne nouvelle, même si Saturne en Verseau va nous confronter à certaines problématiques. C’est une bonne nouvelle car Saturne était depuis décembre 2017 chez elle en Capricorne, la planète était donc en pleine puissance.

Tout d’abord, que signifie Saturne en Astrologie?

Saturne est une planète de devoir, elle instaure les règles, exige que l’on prenne nos responsabilités. C’est la planète liée au passé, à la vieillesse, autant dire qu’elle n’aime pas les changements et la nouveauté. Elle représente l’autorité dans son côté strict et cadrant. Vous comprenez qu’en Capricorne, dans son signe, elle s’en est donnée à cœur joie dans sa rigidité et son conservatisme ces dernières années. Saturne contrôle, Saturne impose…  

Toutefois, bien que puissante en son royaume, elle a dû faire face à un hôte des plus contrariant et imprévisible : la planète Pluton en Capricorne depuis 2008.  Cette dernière y est entrée, au contraire de Saturne, pour changer les règles et les lois si chères à cette dernière. Pluton est une planète régénératrice, voire destructrice, elle demande à transformer les valeurs du signe qu’elle traverse, ici en Capricorne, la structure sociale, les lois, les fondements de nos sociétés, des autorités gouvernementales et politiques et le conservatisme installé et obsolète. Saturne lutte donc depuis décembre 2017, à l’échelle mondiale bien entendu, avec Pluton, ce qui se manifeste par un conflit entre la nécessité de changer notre monde et la volonté de maintenir de vieux schémas et paradigmes. On peut y voir les nombreuses crises sociales qui ont eu lieu ces deux dernières années…

N’oublions pas que Saturne va revenir en Capricorne du 1er juillet au 17 décembre 2020. Nous n’en avons donc pas encore fini, quelque soit la forme que cela prend, avec cette nécessité de changement.

Est-ce vraiment une bonne nouvelle que Saturne soit en Verseau ?

Au vu de l’actualité, la réponse est oui, car Saturne, malgré ses résistances et sa rigidité, va devoir prendre en compte d’autres réalités et points de vue que les siens. Elle devra composer avec l’influence d’Uranus, qui exige changement, renouveau et progrès. Or, nous l’avons vu, Saturne est plutôt conservatrice et recherche le maintien de ses acquis.

Néanmoins, une nouvelle lutte s’annonce avec cette présence de Saturne en Verseau, accrue par une tension avec Uranus (comme Mars). Nous en avons les premiers signes avec la rébellion qui s’est instaurée pour le traitement à la chloroquine contre le covid-19. Ce n’est qu’un début… les autorités, le pouvoir et les « normes » vont être remis en question dans les mois qui arrivent, jusqu’en juin dans un premier temps, puis (après une accalmie ou un retour en arrière), en décembre, ainsi que durant l’année 2021, l’année 2022…

Le Verseau est le signe des libertés et du progrès, nous devrons aussi craindre des tentatives de contrôles, de restrictions dans ces domaines. Heureusement, Uranus, planète révolutionnaire, résistera aux limitations et conservatisme saturniens, mais pas toujours pour le meilleur. Nous avons en effet aussi besoin de la stabilité et de la structure de Saturne. Le verseau est un signe de progrès social, Saturne peut concrétiser quelques avancées positives dans ce sens. C’est un conflit entre deux extrêmes, deux forces antagonistes, qui va se dérouler là.

Pourquoi la crise actuelle d’un point de vue astral ?

Début décembre 2019, une troisième planète est rentrée en Capricorne pour se mêler à la guerre qui s’y déroulait entre Saturne et Pluton : Jupiter.

Jupiter n’est pas à la base une planète négative, mais elle a la fâcheuse tendance à amplifier ce qu’elle touche. Or, en s’approchant de Pluton, elle a intensifié la crise entre les deux planètes pré-citées. On dit que Pluton est associée aux contaminations, quoiqu’il en soit, elle est une influence incontrôlable qui détruit pour mieux reconstruire. Pluton c’est Hadès, le dieu des enfers, à qui Zeus/Jupiter a donné l’occasion de se manifester de façon plus virulente dans sa force destructrice et de régénération.

L’influence de Jupiter va être à son paroxysme ces prochains jours, et décroîtra à partir du 6 avril. Il faut donc espérer le début d’un déclin de la crise actuelle. Je ne parle pas de la lutte contre le virus qui vraisemblablement prendra du temps, mais de l’emballement, de l’angoisse et de la panique pour davantage d’efficacité dans l’organisation et cette lutte..

Toutefois, Jupiter va revenir se confronter à Pluton à deux reprises encore, du 22 juin au 1 juillet et du 19 au 24 novembre. Les effets ne seront peut-être pas aussi violents, plutôt comme des conséquences, des suites de la situation actuelle, ou des effets similaires sous d’autres formes.

Il est néanmoins rassurant de savoir que Jupiter étant une planète dite bénéfique en astrologie, on peut s’attendre à des effets positifs, à venir, résultants de son influence présente.

Mars en Capricorne

Une autre planète est rentrée en Capricorne  le 16 février, Mars, une planète explosive, vous savez le dieu de la guerre… Mars en rejoignant Pluton a contribué à la violence des faits, et on peut dire à la propagation mortelle du virus. Elle a également instauré une loi martiale, imposé un cadre et des restrictions. Mars en Capricorne demande du sérieux et le sens des responsabilités. Je vous laisse libre de lire ce que j’avais écrit alors, le 16 février, sur ma page facebook.  Autre bonne nouvelle, Mars quittera le Capricorne le 30 mars. Un vent de libération, de solidarité et de changement nous délestera de la lourdeur ambiante.

Enfin, je dis bonne nouvelle… Mars en rentrant en Verseau Signe de la liberté, pourra de manière virulente vouloir réclamer justice après sa frustration imposée en Capricorne. En effet, la planète va se confronter à la planète Uranus, une planète explosive et révolutionnaire. La tension sera différente dans sa manifestation mais pas moins présente…

Qu’est-ce qui explique cette confusion ambiante?

Depuis le 3 février, la planète Mercure se trouve dans le signe des Poissons. Elle y a même rétrogradé. (voir  le premier chapitre de mon article : https://www.jacquesbirolini.com/la-retrogradation-de-mercure-en-poissons/

Mercure est une planète rationnelle, elle réflechit, analyse et communique. Elle est affaiblie dans le signe irrationnel des Poissons. Sa capacité d’analyse est paralysée, elle devient alors sujette à des illusions, des fantasmes et des peurs. Sa communication est confuse. Mercure en Poissons c’est le flou total (bien entendu, cela génère également des effets positifs : foi, lâcher-prise, altruisme et solidarité…. voir mon article cité plus haut).

Mercure dans ce signe séjourne chez la planète Neptune qui s’y trouve également. Mercure se rapproche actuellement de celle-ci, ce qui va renforcer la confusion, les fakes-news, les mensonges, les suspicions de complots à tout va, ainsi bien entendu que les peurs inconscientes.

Jusqu’à ce que Mercure quitte les Poissons le 11 avril pour rentrer en Bélier. On recouvrera alors une certaine lucidité, mais qui risque d’être là encore noyée, mais cette fois par la colère et la rancœur. Le Bélier est un signe polémiste qui peut se montrer virulent, impulsif et agressif. Il sera nécessaire de garder son sang froid et ne pas accuser, ni dénoncer de façon inconsidérée, des responsables ou son voisin.

Neptune en Poissons

Neptune dans son signe est selon moi notre salut, car elle intervient positivement dans ce contexte astral difficile. Nous devons nous appuyer sur ses valeurs humanistes et spirituelles, les développer et les incarner si nous voulons accompagner les changements sociétaux, économiques et humains qui nous sont imposés. Neptune, principe de l’amour universel et de notre communion d’âmes nous rappelle que nous sommes tous reliés, que nous sommes unis et que seuls l’amour, la solidarité et l’entraide nous conduiront vers le meilleur de notre humanité. Et non la peur, le conservatisme, le consumérisme et nos richesses.

Uranus en Taureau

Je dois également vous parler d’Uranus en Taureau.

Uranus nous demande depuis 2018 de modifier notre rapport à la nature, à la consommation, aux richesses, domaines du signe du Taureau, mais également notre économie. Cela se traduit par des prises de conscience, mais également par des changements radicaux, comme ceux que l’on vit actuellement. Ces changements peuvent être bénéfiques, ils sont en tout cas nécessaires, mais avec Uranus, il faut toujours craindre une déshumanisation et une technologisation de notre rapport aux domaines cités plus haut.

À nous de choisir entre continuer à collectionner du papier toilette et de nous cloisonner dans le virtuel ou le nationalisme, ou replonger les mains dans la terre pour permettre l’éclosion d’un nouveau monde plus respectueux des valeurs humaines et de la vie…

Pour ne pas alourdir davantage ce texte, je vous renvoie aux deux premiers paragraphes, écrits en 2018 de mon article sur Uranus en Taureau : https://www.jacquesbirolini.com/__trashed/

Je vais m’arrêter ici. Il y aurait bien d’autres choses à dire, d’autres nuances, d’autres subtilités interprétatives. Je vous ai seulement proposé ma lecture astrologique, non une vérité, une lecture non exhaustive et limitée à ma compréhension de ces événements qui nous dépassent tous.

Préservons-nous de l’information floue, mensongère et angoissante… préservons-nous aussi, dans les jours à venir des réactions extrêmes et violentes…

Mais avant tout, gardons confiance et courage dans l’épreuve… et prenez soin de vous, physiquement et psychologiquement…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *